Conseils utiles

Tout sur le clonage de plantes: processus, stimulants, recommandations

En fait, le clonage de plantes est beaucoup plus facile que nous ne pouvons l’imaginer. Une structure végétale plus simple comparée aux animaux permet le clonage d’échantillons non seulement en laboratoire, mais aussi à la maison. Contrairement aux animaux supérieurs, qui dans la nature ne se reproduisent que sexuellement, les plantes, en plus de la reproduction sexuée, sont caractérisées par la multiplication végétative. La multiplication végétative est l’un des types de reproduction asexuée. Chez les plantes, il est caractérisé par la séparation de l'individu maternel de la fille - rhizomes, pousses, bulbes, tubercules, etc.

Le clonage Début

Nous connaissons tous le succès du clonage d’animaux. En 1996, le mouton Dolly est né, qui était une copie conforme de son prédécesseur. Cet événement a marqué un tournant dans la communauté scientifique et dans la culture populaire. Les scientifiques et les médias s'inquiétaient de la possibilité de cloner une personne ou un animal plus gros. Tout le monde a oublié le clonage de plantes - car il n’est ni intéressant ni nouveau. Mais même le mot "clone" du grec ancien est traduit par "pousse, brindille, progéniture", ce qui, bien sûr, indique le développement précoce des plantes en tant qu'objet de clonage à des fins de reproduction.

Reproduction asexuée de plantes - un processus naturel

Comme nous l'avons déjà dit, la reproduction asexuée ainsi que la reproduction sexuée sont caractéristiques des plantes. N'importe quel jardinier et jardinier avec ses propres mains au moins une fois, mais cloné les échantillons les plus réussis de tomates, pommiers, fleurs de jardin, etc. Pour cloner des plantations à la maison, il suffit de prendre des cellules vivantes et saines d'une fleur, d'un buisson ou d'un arbre etc.) et créer les conditions propices à leur croissance. Après un certain temps, nous obtenons une plante adulte, génétiquement non différente de la mère. Habituellement, pour créer un clone à partir de plantes, on prend des cellules du méristème apical (c'est-à-dire des cellules situées au sommet des pousses de la plante et aux extrémités de ses racines). Ces cellules assurent la formation de tous les organes de la plante. Par conséquent, lors du clonage, un nouvel individu végétal se développe beaucoup plus rapidement.

Avantages et inconvénients du clonage de plantes

L'augmentation du nombre de plantes par clonage présente à la fois des avantages et des inconvénients. Pour le clonage, nous sélectionnons des échantillons présentant les caractéristiques de qualité les plus élevées. Par exemple, nous sélectionnerons les antennes de ces arbustes sur lesquels mûrira la baie la plus grande et la plus douce. Ou choisissez les bulbes des tulipes les plus brillantes et les plus froides. Chaque résident d'été peut donner de nombreux exemples de plantes de clonage dans son jardin. Comme le montre la pratique, la population de plantes cultivées par clonage est beaucoup plus propre et plus productive que la population cultivée à partir de graines. Mais il y a aussi des côtés sombres au clonage, car la qualité des clones en souffre souvent.

Inconvénients du clonage

Le principal problème de la création de clones est que lors du clonage d'un ou même de plusieurs individus de la plante, le code génétique est fortement réduit. Rien d’étonnant à ce que la nature nous ait donné la diversité génétique dans tous les domaines - elle aide les organismes vivants à survivre et à subir des changements importants de génération en génération. Les plantes obtenues grâce au clonage ne sont pas du tout adaptées aux conditions de vie sauvages. Après tout, tous les individus ont le même code génétique, ce qui signifie qu'ils sont programmés pour se comporter de la même manière. Par exemple, une souche de la maladie peut les tuer, lorsque des plantes de gènes différents la percevraient différemment.

Clones gâtés

Plus le procédé de laboratoire est proche du clonage, plus il est difficile de transplanter les clones dans le sol et de les faire pousser indépendamment. Développés dans des conditions idéales, les échantillons n’apprennent qu’à consommer. Ni les plantes ne peuvent produire suffisamment d'oxygène, ni se prendre en charge. Par conséquent, il est important de donner de temps en temps aux semis la possibilité de vivre dans des conditions plus sauvages et non vertes, afin que les semis développent les compétences nécessaires à une existence indépendante.

Environnement approprié pour le développement de clones

Pour que les clones du méristème apical deviennent aussi sains que possible, ils doivent être placés dans un environnement riche en nutriments. En outre, les plantes doivent fournir un éclairage, une humidité et une température de l'air optimaux. Les échantillons clonés sont particulièrement sensibles à toutes les nuances de l'environnement. Habituellement, des solutions nutritives spéciales sont utilisées au stade initial du clonage. Ils sont dans un large assortiment vendu dans les magasins. Parmi ces médicaments qui aident à faire pousser rapidement une plante clonée, un stimulant racinaire est isolé. Ensuite, les jeunes individus sont placés dans un pays riche en bactéries bénéfiques et en engrais.

Première étape

Au premier stade du clonage de la plante mère, vous devez séparer la tige de votre choix. Pour ce faire, un petit objet tranchant tranchant convient - ciseaux de manucure, lame de rasoir, petit couteau, etc. L'objet à découper doit être désinfecté à l'alcool pour que les bactéries ne pénètrent pas dans la coupe du manche.

La tranche est nécessairement réalisée sur de jeunes pousses en bonne santé ayant le même feuillage vert jeune. Les boutures sont coupées dans les branches inférieures de la plante - elles prennent racine plus rapidement. La tige doit mesurer 10 à 20 centimètres de long et être coupée à un angle de 45 degrés exactement au point de sa connexion avec la pousse. Immédiatement après la taille, la tige doit être dans un récipient contenant de l’eau ayant un degré d’acidité compris entre 5,8 et 6,2 afin d’arrêter la cicatrisation de la coupe, de prévenir l’infection par des bactéries nocives et, bien sûr, de fournir à la plante l’humidité nécessaire.

Deuxième étape

À la deuxième étape du clonage des plantes, leur enracinement commence, c'est-à-dire la formation de racines. Pour rendre les racines plus épaisses et plus fortes, toutes les feuilles sont coupées de la tige. La tranche est mise à jour si nécessaire. Vous pouvez laisser la plante dans de l'eau plate et attendre que les racines germent, mais il est préférable d'utiliser un activateur de formation de racines fabriqué maison ou acheté.

Parmi les activateurs de croissance des racines non fabriqués en usine, vous pouvez utiliser des acides: indolylacétique, indolylbutyrique, naphthylacétique, succinique et permanganate de potassium. Parmi les agents d’enracinement sans danger, on connaît le miel simple, dans lequel vous devez tremper une tranche, ainsi que du jus d’aloès. Une surdose d’activateurs de croissance ne devrait pas être autorisée - de ce fait, la plante peut cesser de se développer et même mourir.

Microclimat

Le taux d'humidité pendant le développement des clones devrait être d'au moins 80%, car jusqu'à ce que les racines se développent, les boutures reçoivent l'humidité de l'air. La température dans la pièce où sont plantés les plants doit être d’au moins 23 degrés et parfois même de plus de 25.

Lors de l'enracinement, les clones ont besoin d'un éclairage très vif. Les lampes fluorescentes au néon sont utilisées pour fournir de la lumière. Fluorescent ou économie d'énergie. Plus le spectre lumineux de la lampe est large, mieux c'est. Certains éleveurs utilisent des lampes rouges et bleues, à la lumière tamisée, mais également utiles aux plantes. Les lampes ne fonctionneront pas toute la journée. Le mode d'éclairage doit être réglé sur 18/6 ou 16/8. Les plantes doivent aussi dormir.

Création efficace de clones de plantes avec gel pour le clonage

La capacité des plantes à se reproduire, c’est-à-dire au clonage, est réalisable grâce à une propriété des cellules végétales comme la totipotence, c’est-à-dire la capacité de donner naissance à tout type de cellules du corps. La multiplication des plantes maternelles par boutures, pousses ou antennes est un exemple courant de clonage de plantes dans la nature. Cependant, dans des conditions hydroponiques, ce n’est pas une tâche facile. Le producteur doit prendre en compte un trop grand nombre de facteurs afin de ne pas transformer les boutures vivantes en rameaux morts, dépassant pitoyablement des cubes destinés aux jeunes plants.

Lorsque vous vous lancez dans un cas difficile de clonage de plantes, veillez à respecter les informations et les recommandations suivantes. Avec cette connaissance, même les processus les plus obstinés et les plus durs constitueront le début d'une nouvelle vie et se développeront en une végétation luxuriante, ravissant leur maître. Dans le même temps, n'oubliez pas que même des traitements spéciaux et des soins appropriés ne donnent pas toujours un résultat à 100%. Cependant, une connaissance approfondie et une connaissance du cas sont des atouts pour le producteur, ce qui augmentera considérablement les chances de succès.

Comment choisir les meilleures pousses pour un clonage ultérieur. Le clonage des plantes répondant aux exigences spéciales sera le plus efficace:

  • premièrement, les plantes mères doivent être en bonne santé, sans feuilles jaunies ou tombantes,
  • deuxièmement, les tiges de la plante mère ne doivent pas être trop vieilles, car dans ce cas, les chances de formation de nouvelles racines sont réduites,
  • troisièmement, les boutures prévues doivent avoir un feuillage sain et beau, car c'est grâce à la photosynthèse dans les feuilles que le processus générera des hydrates de carbone, qui sont nécessaires beaucoup,
  • quatrièmement, les processus avec de jeunes bourgeons ont plus de chances de réussir.

Sélection d'un gel pour stimuler le clonage. Un produit bien choisi - un gel pour le clonage de plantes - est un élément extrêmement important sur la voie du succès. Ces stimulants contiennent une grande quantité d'hormones et de vitamines qui aident le système racinaire à se développer rapidement et efficacement. Cependant, vous ne devriez pas acheter le premier pot de gel qui attire votre regard. Consultez un spécialiste - en fonction du type d’usine, il vous indiquera la meilleure option dans chaque cas.

Faites attention au substrat pour la croissance. Tous les sols ne peuvent pas être utilisés pour des boutures clonées fraîchement coupées. La pousse séparée de la plante mère ne possède pas de système racinaire, c'est-à-dire que le clone n'a pas accès à l'eau pendant un certain temps. À cet égard, la tâche principale du substrat est de retenir l’eau pour pouvoir donner ses boutures. Par conséquent, vous ne devez en aucun cas utiliser de la perlite ou de la vermiculite. Il est préférable que ce soit de la laine minérale sous forme de cubes spéciaux pour la croissance.

Nous traitons la tige coupée. Pour que les racines de la tige se développent encore mieux et plus rapidement, vous devez traiter correctement la tige coupée. Légèrement au-dessus du point de coupe, vous devez gratter et nettoyer la partie supérieure de la peau du manche. Ici, l'effet sera double:

  1. Le gel de clonage est appliqué à l'intérieur de la tige, ce qui permet aux hormones d'être plus efficaces.
  2. Il y aura une stimulation maximale de la formation de racines de manière naturelle.

Organisation de l'éclairage lors du clonage.Malgré le fait que pour les cultures hydroponiques, il est d'usage de faire de l'éclairage comme suit:

  • 18 heures de lumière - au stade de la végétation,
  • 12 heures - en phase de floraison.

Les usines de clonage à la maison nécessitent un éclairage presque continu tout au long de la journée. Cela contribue à optimiser la photosynthèse et, par conséquent, à augmenter la production de glucides, nécessaires à la croissance et au développement de nouvelles racines. Pour faciliter le réglage de la durée d'éclairage, les producteurs utilisent généralement des minuteries spéciales pour les lampes.

Réglage de la température dans la pièce. La création de conditions appropriées est l'étape la plus importante du clonage de plantes. Ainsi, le régime de température ne doit pas être bas, sinon la photosynthèse ralentira, ni sera élevée, ce qui entraînera une perte rapide d'humidité. Selon le type de plante clonée, une certaine température est définie. La tâche du botaniste est de le contrôler et de le réguler en permanence.

Une autre astuce importante consiste à placer des panneaux blancs autour des clones.Cette méthode vous permet d'intensifier le processus de clonage en raison de la réflexion sur la surface blanche d'un large spectre de lumière nécessaire aux tiges enracinées.

Suivez les recommandations ci-dessus, considérez tous les avantages et les inconvénients du clonage de plantes, et même la première expérience est garantie.

Propagation microclonale de plantes

Depuis que le clonage des boutures a ses inconvénients, les succès de la sélection nous ont amenés au concept de propagation microclonale de plantes. La multiplication des plantes par boutures se révèle mieux chez les petites populations en jardinage privé. Dans le milieu scientifique, avec le clonage standard des plantes, les scientifiques ont rencontré certains problèmes:

  1. Les conifères et certains arbres à feuilles caduques (le chêne, par exemple), ainsi que les noyers, sont difficiles à reproduire par boutures.
  2. Au moyen de boutures, de nombreuses espèces d'arbres âgés de plus de 10 à 15 ans ne se propagent pratiquement pas.
  3. Le matériel de plantation standard n’est pas toujours obtenu car, avec le clonage des boutures, le risque d’infection des clones est élevé.
  4. Il est difficile de propager des plantes ligneuses adultes vaccinées.

Quel gel stimulant racinaire choisir: analyse de l'assortiment

Parmi les gels et les poudres d'un fabricant national, populaires parmi ceux qui pratiquent le clonage de plantes, vous pouvez acheter les 2 options suivantes:

  1. Hesi ClonFix est une formulation simple mais efficace. Formule respectueuse de l'environnement, sans danger pour la santé humaine. Convient aux producteurs ayant une expérience du clonage - des débutants aux professionnels.
  2. Maxiclon - gel pour le clonage de plantes, individuelles et vivaces. La base de la substance est l'acide indo-butyrique.

En outre, il ne faut pas oublier le bon vieux budget «Kornevin» - la poudre préférée des jardiniers pour améliorer l'enracinement des cultures et des plants de jardin.

Ci-dessus, nous avons présenté des informations sur la manière dont le clonage de plantes se produit brièvement. C’est l’information de base qui assurera le succès de tout cultivateur, même débutant. Utilisez nos conseils et le succès ne sera pas long à venir. Clonez votre rastiha préféré. Et nous vous souhaitons des récoltes abondantes et des clones en bonne santé.

Avantages du Microclonage Végétal

La multiplication microclonale de plantes présente un certain nombre d’avantages qui ne peuvent être obtenus lors du clonage d’échantillons de la manière habituelle - par bouturage. De nombreux jardiniers commencent à s'intéresser à la microbiologie et achètent du matériel et des dispositifs nécessaires au microclonage. D'une part, la récolte de plantes obtenue par clonage de cellules est d'une qualité bien supérieure à celle obtenue à partir de boutures:

  1. Le matériel de plantation est génétiquement homogène - cela peut être un avantage ou un inconvénient.
  2. Utilisation de matériel de plantation exempt de virus, car les cellules de méristème sont utilisées pour le microclonage.
  3. Haute capacité à reproduire toutes les espèces de plantes. Même les conifères.
  4. Il faut moins de temps pour créer de nouvelles variétés de plantes améliorées.
  5. La plante passe rapidement de la phase juvénile à la phase de reproduction.
  6. La multiplication microclonale des plantes peut avoir lieu toute l'année dans des salles spéciales.
  7. Les semis obtenus par cette méthode prennent moins de place que les boutures.

Les étapes du microclonage des plantes

  1. Au microscope, dans des conditions stériles, une petite quantité de méristème est prélevée de la plante. Ceci s'appelle prendre un échantillon pour le clonage. Tous les tissus et organes du futur clone apparaîtront à l'avenir dans le méristème.
  2. De plus, avec le tissu du méristème, ils agissent de la même manière qu'avec la poignée: ils désinfectent la section et placent l'échantillon dans un milieu nutritif.
  3. Lorsque la plante atteint la phase de microcopie, les boutures sont à nouveau coupées sous un microscope et placées dans une solution nutritive. Ensuite, un microplant se développe à partir de chaque tige. On en extrait encore des boutures et on en fait des microcopies. Cela continue un nombre illimité de fois jusqu'à ce que le nombre requis de clones soit formé.
  4. Les plantes cultivées sont plantées dans des installations spéciales pour se préparer aux conditions de vie en pleine terre.
  5. Les plantes adultes sont transplantées dans la serre et préparées pour la plantation en pleine terre.

Regarde la vidéo: Cloning without Rooting Hormone (Novembre 2019).